Les monuments et sites historiques marocains à l’image de l’architecture musulmane de l’Iran

Il faut dire que les monuments et sites historiques ne manquent pas au Maroc. Beaucoup d’entre eux ont été restaurés et d’autres ont été laissés in situ. En tout cas, ils font partie intégrante de l’héritage authentique du pays. Dans cet article, découvrez trois monuments et sites incontournables qui méritent le détour lors d’un voyage au Maroc.

La mosquée Hassan

Lors de votre voyage au Maroc, on vous recommande de venir à Rabat. Elle est non seulement la capitale du pays, mais elle est aussi une ville chargée d’histoire, de culture et de monuments archéologiques et architecturaux. Elle dispose d’un édifice particulier et renommé. Il s’agit de la mosquée Hassan qui surplombe le fleuve Bouregreg et qui jouxte le mausolée du roi Mohammed V et de ses fils. Toujours en construction, l’UNESCO l’a inscrit en tant que patrimoine mondial de l’humanité.

En fait, ce chef-d’œuvre a été construit à la fin du XIIe siècle, en l’an 1196, à 593 de l’Hégire. Il a été bâti à l’initiative du sultan Abu Yusuf Yaqub al-Mansur de la dynastie des Almohades. Malheureusement, l’achèvement des travaux a été négligé après la mort de ce dernier. Son minaret en forme carrée devait s’élever à plus de 60 mètres de haut, mais n’atteignit que 44,3 mètres. Aujourd’hui, elle est en rénovation.

S’étendant sur une superficie de plus de 2 550 mètres carrés, le minaret a été conçu en suivant l’architecture musulmane avec une influence de la tradition iranienne comme vu/lu ici. Des pierres taillées, des briques rouges, du plâtre, du marbre ont été utilisés pour sa construction. Ses façades ont été décorées avec différents motifs et gravures directement dans la pierre. Devant la tour, on peut découvrir des murs en ruines et des colonnades de marbre. En tout cas, la visite de cette mosquée vous permettra d’en apprendre davantage sur la civilisation marocaine.

Dar el Magana

La Dar el Magana est également un monument historique célèbre au Maroc. Il se trouve dans la ville colorée de Fès, au nord-est du pays. Il s’agit d’une ancienne horloge hydraulique à billes, qui date du XIVe siècle. Elle n’est plus en fonction depuis des siècles, mais elle reste l’une des plus importantes curiosités de la ville et fait partie des édifices typiques du Maroc.

Ce monument a été construit par l’astronome Abou al-Hassan Ibn Ali Ahmed Tlemsani qui s’est inspiré des horloges à eau connues des Égyptiens, des Amérindiens et des Grecs. Il présente une façade en plâtre avec des éléments en bois sculpté, une rangée de consoles de bois fixées dans le mur qui supportent des coupes en bronze. Tout cela est entouré de mystères et les détails de son fonctionnement sont inconnus.

Les ruines de Volubilis

Ce grand site historique et archéologique à ciel ouvert se trouve non loin de Meknès. C’était une cité antique berbère, puis elle est devenue romaine après l’annexion du royaume de Maurétanie par les Romains. Sur place, il faut faire attention aux guides arnaqueurs. Les guides « officiels » connaissant sur le bout des doigts l’histoire de ce site se trouvent habituellement aux abords de l’entrée. En outre, il est conseillé de négocier le prix avant de commencer la visite guidée.

Vous commencerez probablement par le musée lapidaire qui explique l’histoire de la ville dans l’Antiquité et son développement lorsqu’elle est entrée dans le giron romain. Vous suivrez ensuite un parcours fléché pour découvrir l’arc de triomphe, le basilique, le tumulus, le capitole, l’aqueduc, la curie, etc. Vous verrez aussi des villas pourvues de belles mosaïques, des monuments de culte, des colonnes de temples, des pressoirs à huile, des sources d’eau, et bien d’autres attraits intéressants.

 

 

Apropos de l'auteur